plateforme de cours en ligne de Michelle Depre
Michelle Depré, psychothérapeute et coach en développement personnel

Cette vidéo est extraite de l’interview complète disponible ici : https://youtu.be/rbOEo5LqjpY

Transcription de l’extrait de l’interview :

Laurent Brugière : J’ai le plaisir de m’entretenir avec Michelle Depré, psychologue, thérapeute et coach en développement personnel. Michelle a eu sa traversée du désert en jouant à saute-mouton d’une plateforme de cours en ligne tout-en-un par abonnement à une autre, notamment de LearnyBox à Kartra.
Elle avait des idées très précises sur ce qu’elle voulait faire et malheureusement, les plateformes tout-en-un ne lui permettaient pas de mettre en place les fonctionnalités dont elle avait besoin.
Si vous aussi vous avez des idées très précises sur l’enseignement en ligne que vous voulez faire, l’e-learning, eh bien, au lieu d’utiliser une plateforme tout-en-un et d’y aller à la masse pour que ça rentre, je vous recommande dans ce cas-là d’écouter le parcours de Michelle.
Elle vous raconte toutes les solutions qu’elle a mis en œuvre pour avoir la plateforme de cours de ses rêves.

Michelle Depré : Posez-vous vous vraiment la question de fond de : où vous allez. Réfléchissez à : comment sera mon business dans 5 ans ! Et pas maintenant.
Parce que dans beaucoup de cas, les personnes qui accompagnent dans les formations disent : c’est pas compliqué, tu as juste à prendre telle plateforme de cours en ligne. Pour le début, ça va bien.
Sauf que quand on commence un business, ce n’est pas pour commencer. On le commence parce qu’on a une vision à cinq ans. Donc, réfléchissez bien à la vision que vous avez à cinq ans. Combien vous aurez clients ? Comment ça va tourner ? De quoi vous avez besoin ? Assurez-vous, que la plateforme, si vous en choisissez une, qu’elle corresponde bien à vos besoins.
Sinon, le chemin est tout tracé, il n’y a qu’à aller voir Laurent.

Je suis psychologue, psychothérapeute, spécialisée en psycho traumatisme, superviseure en EMDR et j’ai élargi les activités de mon cabinet pour passer sur le Web, c’est-à-dire que j’ai osé me lancer sur le web pour faire connaître les approches psychothérapeutiques.
À cette occasion, j’ai créé et mis en place le sommet Guérir sa Vie. J’avais donc réalisé le sommet en 2019 et j’avais utilisé une certaine plateforme. Toutes les interviews [des spécialistes] étaient accessibles via la plateforme. La seule chose est que je me sentais complètement prisonnière dans la façon de gérer la plateforme, j’ai donc été amenée à rechercher d’autres solutions. Sachant que je ne voulais plus du tout être sur une plateforme [tout-en-un].

Les plateformes de cours en ligne tout-en-un sont extrêmement bien faites pour les personnes qui en ont peur de la technique et qui veulent se rassurer en ayant tout en un. Un certain nombre d’éléments sont déjà imbriqués les uns dans les autres.
Lorsque l’on sort de ça, ça veut dire qu’il va falloir descende un peu plus à l’intérieur de la façon dont c’est construit, pour savoir à partir de quelle brique je vais reconstruire ce dont j’ai besoin.

J’ai commencé à souffrir avec leur LearnyBox quand elle a changé sa façon de concevoir les pages de vente. Parce qu’il y a eu une amélioration. Et là, je suis passé en brasse coulée parce que c’était devenu beaucoup trop complexe pour moi.
En clair, quand on est sur une plateforme, on est dépendant de ce qu’on appelle l’interface. L’interface, c’est la façon dont on communique avec la plateforme pour pouvoir faire ce qu’on a à faire.
Et si l’interface est modifiée, il faut qu’on la réapprenne. Et ça, c’est pas quelque chose qui dépend de nous.
Lorsqu’elle est modifiée, on n’a pas tellement le choix, il faut donc réapprendre.

Première expérience.
Du coup, je me suis dit, je vais refaire le sommet, je vais en choisir une autre. Je choisis donc Kartra pour faire le sommet.
L’interface me permettait très, très peu de manœuvre pour faire quelque chose qui soit aussi beau que ce que je souhaitais.
Il y a aussi une image qu’on veut donner au public. J’étais contrainte par ce qu’elle m’offrait.
À l’époque, c’était il y a deux ans, Kartra était dans ses débuts. Les possibilités offertes n’étaient pas aussi vastes que ça peut l’être dans une autre plateforme plus avancée. Je ne critique pas la plateforme, mais sauf qu’au moment où je l’ai utilisé, je me suis retrouvé coincée.

Donc, ça ne me convenait pas.
Après Kartra, je me suis dit : c’est pas compliqué, il y en a une dont tout le monde parle beaucoup, c’est ClickFunnel. Allez zou, on y va. Je me suis retrouvé de nouveau confronté aux mêmes problèmes.

Par rapport aux 3 plateformes, ce qu’il faut savoir, c’est que chacune d’elles donne accès à ce que j’appelle un espace de formation où les personnes vont venir se connecter.
Vous avez vendu, vos clients vont se connecter sur la plateforme.
Ils vont avoir un espace qui est mis à leur disposition.
Le problème, c’est que l’espace, contrairement à ce qu’on peut imaginer, vous ne l’agencez pas comme vous pouvez agencer votre salon. C’est présenté d’une certaine façon avec quelques petites variations, et point barre.
Et, en tant que cliente [élève], j’ai pu remarquer (j’ai utilisé d’autres plateformes) que lorsque des formateurs mettaient plein de modules dans leur formation, cela devient très vite, totalement illisible.

Si vous avez 18 modules, eh bien ils sont tous alignés à l’horizontal. C’est compliqué. C’est pas lisible.
Si vous êtes sur ClickFunnel, c’est pareil, ça se présente d’une certaine façon et pas d’une autre.

Ça ne correspondait pas au degré de liberté que je voulais.
Une fois de plus, c’était très bien pour avancer quand je ne savais pas faire.
Mais maintenant, mon degré d’exigence a changé. Face à cette nouvelle demande, il a fallu que je trouve d’autres solutions, d’autres moyens de faire.

LB : Est-ce que tu avais conscience que tu aurais pu faire la même chose et gagner du temps, de l’énergie, probablement de l’argent, en faisant appel directement à webmaster ou à un développeur qui programme tout ça ?

MD : J’avais trop peur !
J’ai toujours su ce que je voulais. C’était très clair, je voulais quelque chose dans lequel je sois libre. En plus, j’ai des besoins de suivi des personnes, très modulaire.
J’ai besoin d’un suivi personnalisé « par personne » pour suivre leur cheminement. Et ça, les plateformes, elles ne le font pas.
Soit tous les mois ou tous les quinze jours, vous avez un module qui est débloqué, soit les gens ont tout à la fois. Mais quand la personne rentre dans l’espace de formation, il n’y a pas d’autre choix. Ce n’est pas un suivi individualisé « par personne » personnalisable.

Mais à qui je demande… à qui je demande ?
À qui on peut faire confiance ?

J’ai fait faire mon site à quelqu’un qui m’avait dit oui, je sais faire un site. J’ai dépensé de l’argent. J’ai passé du temps pour avoir un site old-fashion [démodé]. Aujourd’hui, on ne fait pas un truc comme ça. Pourtant, je l’ai payé 1500 euros.
J’en ai refait faire une deuxième version et hop, de nouveau, je retombe dans le lac.
À chaque fois, le gros problème, c’est : « À qui on demande ? À qui on peut faire confiance ? » Parce que c’est tellement vaste, il y a tellement de possibilités. Chaque webmaster va y aller de sa solution et en plus, les prix sont parfois exorbitants.

LB : Donc toi, c’est pas tellement la problématique tarifaire parce que tu étais prête finalement à investir, à mettre le budget sur la table. Sauf que tu ne savais pas à qui t’adresser pour mettre en place un site tel que tu l’avais dans ta tête.

MD : Si je regarde effectivement ce que j’ai dépensé avec ce que j’ai fait, j’aurais pu mettre tout de suite sur la table largement cette somme et y aller directement [à réaliser sa plateforme personnalisée].

LB : Qu’est-ce que j’ai réalisé pour toi ?

MD : La plateforme du Sommet.
C’est-à-dire que tout mon système est maintenant sur WordPress.
Avec un logiciel qui se colle dessus, qui s’appelle OptimizePress. Pour gérer toutes les pages qui sont à l’intérieur et pouvoir créer tout le tunnel [de vente]. À cela est rajouté un élément qui s’appelle Memberium, qui va traiter de façon très, très fine le côté des accès [utilisateurs], pour répondre justement à ce que j’évoquais tout à l’heure : la finesse de « Comment un client va être traité et va être suivi« . Au lieu que tout le monde soit suivi à la même enseigne.

J’ai également un auto-répondeur : Active Campaign. Parce que, à mon sens, Active Campaign est vraiment un CRM d’une énorme puissance.

LB : Tu es au plus près de ton élève, au plus près de ton client. Tu as toutes les informations [le concernant] !
[Aujourd’hui] le paradigme a changé, en réalité. Active Campaign est un auto-répondeur, qui a un certain coût. Mais étant donné qu’on comprend aujourd’hui, que le but n’est pas d’avoir 20 000 contacts, mais d’en avoir le nombre suffisant qui soient suffisamment qualifiés pour nous faire vivre, et toi, de les épauler. Donc, on a compris que finalement, on n’est pas obligé d’avoir 20 000 contacts dans sa liste d’emails. Ce n’est pas l’objectif.

On l’associe à Memberium, qui forment le couple infernal. Ils permettent de gérer les accréditations sur ton site Internet de formations.
C’est là où l’on peut customiser à loisir !
Ce que vous avez en tête, on est capable de le mettre en place avec WordPress.
C’était cela qu’on a pu faire pour toi parce que tu avais une demande très, très précise au niveau de ton sommet.

MD : Ce que j’ai beaucoup apprécié dans la prestation, chez toi Laurent, c’est que tu as passé du temps pour bien comprendre ce que je voulais faire. C’est très bien parce que la plupart du temps, même quand on est sur des plateformes WordPress ou autre, les gens écoutent d’une oreille et essaient tout de suite de nous donner une solution dite « standard ».

LB : Comme disait Einstein « Donnez-moi une heure, je vais passer 55 minutes à réfléchir au problème et 5 minutes à trouver la solution.

MD : Exactement ça ! Tu as bien passé les 55 minutes à bien m’écouter, au lieu de me dire « Michelle, prends ça ».
On a des idées, mais on n’est pas toujours vraiment très, très clairs sur un détail qui va se traduire par une implémentation informatique ou technique. Il faut rentrer plus dans les détails.

« À quel moment tu veux faire quoi, et comment ? »

Une fois que cette personne est entrée, c’est : « options A, B et C ».
J’avais beau avoir une idée claire, à chaque fois que j’ai travaillé avec Laurent, je repars avec « Ah ben oui, je ne m’étais pas posé cette question dans ce sens-là ». Parce qu’en fait, il faut vraiment descendre dans un détail très, très fin.
Une fois que l’on est bien descendu finement sur le détail, Laurent m’a amené à clarifier [mon projet].
C’est ensemble qu’on le fait. Puisque l’idée, c’est que ça me corresponde. En même temps, j’ai quelqu’un qui m’écoute.
C’est comme une sorte de cahier des charges.

Une fois qu’on en arrive au cahier des charges, après moi je n’ai pas la connaissance technique pour faire. Du coup j’ai acheté une prestation à Laurent.

Par contre, j’avais le désir d’être libre après. Je voulais pouvoir continuer à créer mes pages de tunnel, aussi librement que je peux le faire dans une plateforme.
En fait, le deal, c ‘était : d’avoir ma plateforme, et d’avoir à côté un mode d’emploi simple pour créer un tunnel [de vente]. Maintenant, je sais le faire toute seule. Et je vais vous dire une chose : une fois qu’on a compris le mode d’emploi, qu’on a les explications de Laurent… la suite, c’est « Finger in the noze » [NDA : les doigts dans le nez].

Voilà, ça se fait très facilement.

LB : Je fais en sorte de concevoir ce que vous avez en tête, de le concevoir sur le papier, tel que je l’ai fait pour toi et que tu repartes avec. Il n’est pas question que l’on reparte dans les mêmes problématiques qu’avec les plateformes tout-en-un par abonnement. Il est hors de question que je prenne un abonnement pour que tu utilises ta propre solution. Ce serait complètement absurde.

En fait, tu repars avec ta plateforme. Et l’idée, effectivement, c’était que tu sois formée pour pouvoir l’utiliser.
Ce qui fait que tu es totalement indépendante, libre, autonome aujourd’hui pour l’utiliser, c’est fabuleux.

La majorité des entrepreneurs aujourd’hui se simplifie la vie avec une solution tout-en-un. Avec une plateforme de cours en ligne qu’on a évoquées tout à l’heure. Ils s’en satisfassent, c’est parfait. Effectivement, ils n’ont pas pris en compte, à mon sens, le long terme tel que tu viens de l’évoquer. C’est-à-dire qu’à très court terme, c’est parfait et c’est comme s’ils avaient une vision à très court terme qu’ils reportent chaque mois.
Et quand on met une vision à long terme parce qu’on a une activité, on a tous une activité [en tant qu’entrepreneur], on a envie d’en vivre. C’est notre objectif quand même de vivre de notre activité et faire en sorte que les coûts ne soient pas exponentiels.
À chaque fois, on va reporter de mois en mois, puis d’année en année. On se rend compte qu’au bout d’un moment, quoi qu’il en soit, la majorité des entrepreneurs sont un peu comme toi, se sentent à l’étroit dans les plateformes toutes prêtes.
Et vont se demander : « Ah, là là, qu’est-ce que je fais ? Je ne peux plus rien faire parce que je ne suis pas en capacité d’aller au-delà de telle fonctionnalité ou de telle disposition avec cette plateforme.
Qu’est-ce que je peux faire ?

J’aime bien finalement d’avoir des challenges comme ça avec mes clients. Notamment avec toi, parce qu’à chaque fois, c’est des cas de figure un peu spéciaux à mettre en place que personne n’a osé traiter.

MD : Moi je suis béni du ciel. Enfin, je suis hyper heureuse d’avoir croisé le chemin de Laurent. La plus-value de Laurent c’est qu’il est présent, mais vraiment présent et à l’écoute !
Pour moi, tu es dans mon équipe. Tu en fais partie.

LB : Michelle, je te fais des gros bisous.

MD : À bientôt.


Laurent Brugiere
Laurent Brugiere

Je suis Laurent Brugière, Concepteur de Réussite.J'aide les entrepreneurs comme moi à révéler leur plein potentiel créatif et à réussir leur projet. D'après mes clients, j'ai la faculté d'identifier et de sublimer leurs forces pour accomplir leur mission.Avec plus de 20 ans de métiers dans les arts graphiques, la communication, le webdesign et le développement, je partage avec plaisir ma passion et mes découvertes dans le numérique en démystifiant la technologie.Ma spécialité, c'est de mettre en place des écosystèmes pour attirer plus de clients et les guider dans une plateforme pédagogique haut de gamme.Mes clients et élèves deviennent autonomes et peuvent (enfin) se concentrer sur leur activité, et accompagner sereinement leurs élèves jusqu'à leur réussite.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée