Mika Evrard nous livre dans cet interview toutes ses astuces qui lui ont permis de multiplier son chiffre d’affaire par 4, mais aussi de propulser par 10 son nombre de vues de vidéo de sa chaîne Youtube.

Interview de Mika Evrard, professeur de percussions corporelles

Laurent : Bonjour Mika, ça fait super plaisir de te voir ici aujourd’hui.
Je me permets de te présenter. Mika Evrard, tu es professeur de percussions ou professeurs de musique ?

Mika : Alors, je suis professeur de percussions corporelles. La musique avec le corps si tu veux. J’aide des gens qui se sont éloignés de la musique et qui sont écœuré par le système traditionnel de la musique. Ceux qui ont été élevés aux « toi tu chantes faux », « aux coup de baguette » et au « coup de tête dans la partition et on en sort plus ». Et qui ont envie de réaliser leur rêve d’enfin réussir à faire quelque chose avec la musique sans nul autre besoin que son corps, à soi. Et c’est une des plus grosse partie de mon activité en ligne.

Laurent : Je te remercie d’avoir accepté l’invitation, c’est un immense plaisir. Tu m’as partagé quelques captures d’écran. Mais nous allons y venir au fur et à mesure des questions. Première question qui me vient à l’esprit :
— Qu’est-ce qui t’as amené à choisir mon produit, la formation «
Création de miniatures de vidéo ? »

Mika : Alors, la première chose, c’est que j’avais déjà :
1 – Bien conscience que le graphisme, le visuel, en tout cas sur des vidéos, c’est quelque chose qui était difficile pour moi.
2 – C’est ce qui représente la première impression qu’on se fait de quelqu’un, et ce qui donne cette première impression n’est pas le contenu du message, mais plutôt dans le langage non verbal est aussi tout ce qui se passe autour.

Et donc j’ai choisi ta formation en particulier parce que je la trouvais simple. Ton message est très clair. Et puis l’offre que tu faisais était hyper abordable pour pouvoir commencer à comprendre un petit peu où tu veux en venir :
– ce que tu proposes
– quel est ton travail
– ce que tu fais.
Et j’ai compris tout de suite qu’effectivement il fallait que je mette ceci en place dans mon activité pour que mon taux de visibilité sur Youtube puisse monter et faire grimper mon nombre de vues.

On va en reparler, mais ça ne l’a pas fait uniquement sur Youtube. Ça l’a fait un peu partout où j’ai utilisé une vignette. Maintenant, je décline ce que j’ai réussi à travailler dans cette formation Création de miniature de vidéo, « la vignette Youtube gagnante » qui convertit parce que tu vas voir…

Oui, ça convertit, mais ça convertit super bien !
Mieux que jamais c’est un truc de fou !

Laurent : D’accord. Je te remercie beaucoup parce que la première version de ma formation que tu as eue est celle qui s’appelait originellement « Formation miniature Youtube » et c’est toi qui m’as dit :
– « regarde Laurent les résultats que j’obtiens, c’est un truc de fou sur Facebook ! ».

Et là je me suis dis, mais oui ! Une miniature de vidéo, ce n’est pas que pour Youtube. Ça peut fonctionner pour Instagram, Facebook, LinkedIn ou autres.
Et donc c’est toi effectivement qui m’a amené à entrevoir d’autres pistes, à élargir le champ du possible, et c’est là que ça devient intéressant.
— Mika, peux tu nous dire en quoi tes miniatures ont explosé sur Facebook ?

Comment augmenter son chiffre d’affaire avec Facebook

Mika : Déjà j’ai lancé pas mal de campagnes (publicitaires) Facebook qui convertissaient mal. C’est à dire que je dépensais pas mal d’argent pour finalement à peine faire zéro (de bénéfice).
Je n’avais pas encore de produit d’appel ni de stratégie vraiment bien établie.
Je suis tombé dans le piège du produit encyclopédique au départ.
Du coup, ça coûte très cher quand on publie sur Facebook et ça a du mal à prendre.
Donc j’avais de la chance, je faisais zéro euro de bénéfice. Je rentabilisais juste ma campagne. Mais ce n’était pas le but du tout.

Laurent : — « Tu étais juste à l’équilibre en fait ? »

Mika : Oui, c’est celà, j’étais juste à l’équilibre.
Et là, du coup avec la même série de vidéos, pourtant pas encore optimisée, et grâce à ta formation, j’ai pu l’améliorer vraiment.

Le simple fait d’avoir mis cette vignette, et d’avoir retravaillé mon accroche, les couleurs, de varier le design régulièrement, ça m’a permis, avec la même pub, le même produit, le même prix, de faire un retour sur investissement de 400 % !

J’ai décollé !
En quatre mois, j’ai fait le même chiffre d’affaire que l’intégralité des deux dernières années.

Laurent : Je te félicite, c’est extraordinaire.

Mika : C’est moi qui te remercie parce que c’est ton travail aussi.
Mais je n’ai pas juste pris ta formation et gentiment écouté. J’ai mis les mains dans le cambouis.
J’ai mis tout ceci en place et je me suis éclaté en plus.

Comment travailler son image sans être graphiste

Ce qui a été top, top, top, c’est la création d’un avatar.
Tu donnes des outils entièrement gratuits.
Moi j’ai trouvé que c’était génial parce qu’on a l’habitude de claquer des fortunes en abonnement en tout genre. Et on nous dit que si ça n’est pas payant c’est de la merde…
Alors que toi, tu m’as prouvé le contraire dans ta formation, avec tous tes outils gratuits et ça m’a donné du fun.

Parce que mon message est le suivant : on n’est pas obligé de se faire chier comme un rat mort quand on apprend la musique, on n’est pas obligé de se taper un prof avec des culs de bouteille et un mec qui reste enfermé dans dans son petit studio musical toute la journée.
Non, on peut avoir du fun, et comme tu vois, je ne corresponds pas trop trop à la tronche des profs du conservatoire.
Donc ma vignette a cassé un petit peu la première impression que je donnais aux gens.
J’ai changé grâce au petit avatar qui fait « Yeah ! »

La vignette qui a permis de x4 le chiffre d'affaire
Avatar de Mika Evrard

Et j’ai explosé le nombre de vues !

Pour résumer, ça m’a pris la journée pour comprendre de quoi tu parlais, une deuxième journée pour réfléchir à ce que je voulais faire, comment et pourquoi, utiliser les outils et comprendre comment ça marche, puis le troisième jour je lançais ma pub.

Le jour même j’ai commencé les ventes !
Je l’ai à peine mis en ligne, que « blim » ça a commencé à cliquer, cliquer, cliquer…

Cela m’a fait descendre mes coûts d’acquisition clients parce que forcément, plus il y a d’interactions, plus il y a de « J’aime » sur les pubs Facebook et moins le prix (de la campagne) est cher. C’est quelque chose de clair si vous avez fait de la pub Facebook, c’est comme cela que ça marche.

Et en plus de faire décoller mes ventes – parce que la première impression étant bonne – on écoute mon message jusqu’au bout. Même si ce n’est pas un message comme les autres, un peu long, un peu trop développé encore à mon goût mais c’est le message d’origine.
Grâce à cette première impression là, « Blam », ça a explosé !

Depuis la mise en ligne de cette nouvelle vignette, rien que sur Youtube,
mon nombre de vues de cette vidéo a été multiplié par dix !

C’est à dire que là où je plafonnais à 100, 150 voire 200 vues, je suis passé à presque 1000 vues en un temps très très court.

1000 vues, ça peut prendre du temps si on n’a pas de grosses listes d’emails ou si on n’a pas les partenaires de certains « marketeux à paillettes » qu’on connaît bien dans le monde du marketing sur internet.

L’unicité, le mot clé d’une bonne communication

Laurent : J’ai parcouru tes pages Facebook et le petit avatar que tu as créé, finalement, il te sert de fil rouge pour toute ta communication ?

Mika : Exactement, pour tous mes outils de communication !
Donc, là j’avoue, j’étais un peu feignant pour le coup, j’ai utilisé la même vignette et j’ai juste changé le titre.
J’ai désormais une visibilité, les gens me reconnaissent et disent « Ah c’est mika ».

Dans la liste déroulante, sur le côté de Youtube, là où il y’a 15 milliards de vidéos qui n’ont rien à voir avec moi, et bien on me repère tout de suite.
Maintenant je suis en train de refaire les vignettes de toutes les vidéos. Mais c’est pas terminé.

Laurent : Je nuancerais subtilement ce que tu as dit « je joue mon fainéant ». Je pense qu’en fait tu ne joues pas le rôle d’un fainéant. Tu joues sur ton image qui est à l’identique tout le temps. Donc en gros, tu es en train de réaliser une unicité de ta communication !
Et tu as compris le principe :
tu viens de créer un template !
Et ce template, tu le déclines en changeant juste le titre. Et tout ceci fait parti de ta ligne graphique.

Mika : Carrément, et maintenant ça va super vite grâce aux outils gratuits. Je laisse découvrir à tes internautes de quels outils tu parles mais grâce à eux (mis à part un petit abonnement pour acheter quelques photos, et quelques trucs de temps en temps) ça ne me prend plus de temps.
J’en réalise 15, 20, 30 dans la journée. J’ai des vignettes prêtes pour des thèmes que je n’ai pas encore tourné.
C’est top, ça me permet de pré-vendre mes produits aussi, c’est top top top.

Laurent : Tu en est à combien de vidéos jusqu’à présent sur Youtube ?

Mika : Sur les 28 derniers jours j’ai fais :

  • +24 % d’abonnés
  • +25 % de durée de visionnage
  • +23 % de vues générales
  • et je dois être à une trentaine de vidéos
Capture de la chaine de Mika Evrard
Chaîne Youtube de Mika Evrard

Laurent : D’accord, il y en a encore quelques unes sans vignettes, c’est celles que tu veux modifier au fur et à mesure ?

Mika : C’est ça. Là les vignettes, je les ai même décliné dans mon produit. Je me suis attaché à ça, c’est à dire que de la de la pub jusqu’à derrière la page de capture, j’ai décliné les couleurs de cette vignette pour que tout colle à l’intérieur, jusque dans le produit.
Ce sont les mêmes vignettes qui me servent à expliquer ce qui est à l’intérieur de chaque module (de ma formation).
J’utilise cette même vignette et c’est cohérent du début à la fin.

La congruence, tu en parles pas mal.
La congruence, du début à la fin du tunnel (de vente) !
Et maintenant il va me rester à décliner cette vignette pour mes vidéos Youtube. Je ne l’ai pas encore fait mais je pense que ça va me faire décoller.

Laurent : Donc les résultats que tu attends pour les prochaine fois, tu vas essayer d’en décliner encore plus pour ta chaîne Youtube ? As-tu préparé des vignettes à l’avance ? Et as-tu d’autres choses aussi de prévu ?

Mika : Oui, j’ai envie de décliner les couleurs par sortes de produit. Parce que je voudrais m’ouvrir à d’autres avatars clients qui correspondent vraiment à mes valeurs.
Grâce au séminaire que j’aie suivi dernièrement, j’ai pu revoir ma copie du début à la fin sur mon positionnement sur le marché. Et ce que j’aie vraiment envie de faire !

Comme par exemple : comment je vois mon entreprise et ma vie dans 10 ans, quelles sont mes objectifs à cinq ans, à un an, à un mois, dans une semaine !
J’ai envie de décliner mes prochaines vignettes, en gardant mon petit avatar qui fonctionne bien. Les gens me reconnaissent tout de suite. Il me donne un petit coup de jeune et c’est pas mal.

Simplement décliner la couleur en fonction de l’avatar client et de l’idée générale de ce que je développe. Les musiciens aiment les couleurs, les orangés, le jaune qui est dynamique.
Mon projet est de m’orienter vers le développement personnel et utiliser les percussions corporelles comme routine matinale pour se réveiller en beauté : avoir la patate, avant de tourner des vidéo quand on à l’attention qui lâche, et qu’on n’a pas envie de se prendre trois heures de douche pour se réveiller et 14 cafés pour se booster.
5 minutes de petites routines qui réveille le corps : je vais créer des vignettes en gardant tes principes et en déclinant simplement les couleurs et peut-être la disposition.

Tu sais, j’ai pas encore testé ton module qui aborde les photos détourées.

Bref, il y a encore plein de choses que je n’aie pas découvert.
Donc, juste une petite chose dont tu parles dans ta formation m’a déjà permis d’avoir ces résultats-là !

  • reprendre confiance en moi (j’ai compris que ce n’était pas le produit qui ne marchait pas. C’est l’image qui est importante),
  • le graphisme, qui peut se décliner sur tout un site internet. Je suis justement en train de refaire toute les pages à l’image de mon avatar.

Faut-il être graphiste pour faire de jolies choses ?

Laurent : — Mika, est-ce que tu avais déjà touché au graphisme avant de prendre la formation ?

Mika : J’y connaissais « que dalle », je n’y arrivais pas, c’est pas du tout évident pour moi. Je ne suis pas un visuel du tout, je suis un auditif, un kinesthésique.
C’est à dire que j’ai toujours fait des trucs trop moches.
Quand j’en discutais avec d’autres entrepreneurs, ils me disaient « Oh la la, pourquoi tu mets ces couleurs, c’est n’importe quoi, elles ne vont pas ensemble ».
Je ne savais pas faire ça ! Et ça ne m’amusais pas du tout.

Grâce à ta formation, vraiment je m’éclate quoi !

Je m’éclate, ça me prends 5 minutes, 10 minutes, un quart d’heure des fois.
Je ne vois pas le temps passer. Parfois, j’en fait plein et du coup ça me prend plus de temps que prévu mais c’est productif.
Et surtout, pour la première fois, je m’amuse avec le graphisme.
En 5 minutes, grâce aux outils que tu proposes, c’est top quoi, top, top, top !

Je me suis aussi inspiré de tes templates.
J’en ai décliné certains. Il suffit de changer la photo, de changer les couleurs, parfois la disposition. À la fin, on se rend compte que ça ressemble plus vraiment à ton template.
Tes templates sont des pistes d’inspiration.

Laurent : Merci pour tous ces compliments mais tu as touché du doigt quelque chose de vrai. Les templates sont là pour mettre le pied à l’étrier tous ceux qui n’ont pas une grande appréhension du graphisme. Ça permet de tester. En quelques clics on arrive à les décliner comme tu l’as fait. En changeant deux ou trois couleurs, en plaçant une autre photo.
Ces types de templates n’existent pas nativement dans le logiciel.

Mika : C’est ça. Le logiciel dont tu parles pour créer des visuels très rapidement, je le connaissais un petit peu. Je l’utilisais mais sans vraiment bien faire les choses.
En partant de ton cours déjà bien construit, pensé par un graphiste, je l’utilise maintenant beaucoup mieux.

J’ai compris plein de trucs qui sont simples à mettre en place, parce que l’outil est super intuitif.

Avec les astuces que tu donnes, c’est aussi fort que de jouer à la Playstation.

Laurent : Mika, aurais-tu des conseils à prodiguer à tous ceux qui aimeraient obtenir des résultats comme les tiens ?

Mika : Pas facile, je ne suis pas graphiste. À quelqu’un qui hésiterait à venir dans ta formation ou à suivre ton programme, je lui dirais de :

Se laisser aller, s’éclater, tester et essayer plein de trucs !

Ce que tu proposes n’est pas uniquement pour Youtube. Finalement c’est comme tu le disais tout à l’heure, il faut tester des choses, en ajoutant juste une vignette pour Youtube ou Vimeo.

Mais je ne parle pas de split test (NOTE : division du flux sur deux vidéos, A OU B) mais juste poster deux fois la même vidéo et voir laquelle fait le plus de vues, avec le même titre, la même description, les mêmes liens, et juste en ajoutant une vignette sur l’une des deux.

Perso, je ne changerais pas de stratégie car cela fait clairement la différence !
J’ai testé avec une vidéo qui s’appelle « libérez votre potentiel musical »
Elle est présente deux fois dans ma chaîne :

  • La première est sans vignette (bout de vidéo powerpoint)
  • Et la même vidéo avec une vignette

Parce que j’aime bien les tests (je n’écoute pas les gens sur parole en règle générale), j’ai compris enfin cela. Sinon je dépensais plein de fric pour rien.

En comparant les deux vidéos, il n’y a pas photo :

Celle avec la miniature fait X10 !

Franchement X10 !
Alors, est-ce que tout le monde peut avoir ces résultats là ? J’en sais rien.
Mais j’y ai mis aussi de ma personne.
Je pense que si l’on s’en donne les moyens !

Le secret d’une bonne formation

Voilà c’est ça, donnez vous les moyens. Prenez du temps. Amusez-vous jusqu’à ce que ce soit rigolo à faire et forcément les résultats seront au rendez-vous !

Pour moi il n’y pas de secret. Si l’on suit ton cours à la lettre, on peut ensuite s’amuser et tester sur une vidéo et à ce moment là…

La confiance en soi fait : BOUUUM !

C’est vrai que lorsque la vidéo est regardée alors qu’on vient à peine de la mettre en ligne, qu’on vient d’envoyer un mail pour dire « hey, j’ai mis une nouvelle vidéo » et que ça clique, ça clique, ça clique, ça fait la différence !

Laurent : En fait c’est ça. L’idée est de tester et grâce à cette formation on peut retrouver le plaisir de bricoler le graphisme (surtout quand on n’y connaît rien et qu’on n’aime pas trop ça) et au fur et à mesure que ça vient du cœur, on arrive finalement à le conceptualiser à l’écran.

Mika : Cela va même plus loin finalement. J’avais pas pensé à ça. Je suis en train de me rendre compte qu’avant de faire mes tunnels de vente, qu’avant de créer mon produit…
Je le pense, je pense en premier à mon titre, quelle est l’accroche que je vais donner et à partir de cette dernière, je réalise ma vignette.
Ensuite, à partir de ma vignette ou de mon visuel, j’en découle comment je vais copywriter, comment je vais écrire ma page de vente, comment je vais mailer aux gens pour que ça colle aussi à la première image.

Ensuite je l’imprime et la pose en face de moi.
Ce qui m’inspire tout le reste !

Laurent : C’est un très bon principe parce que c’est quelque chose de très logique. Comme la vignette est la porte d’entrée, c’est un peu normal que tu déclines après le reste.
On part de la vignette et on décline tout le reste.

Mika : On peut aussi faire des cartes mentales. Je pose ma vignette au centre. Du coup, je reste focus sur le thème de ma vignette.

Laurent : Je suppose que sur Youtube, ton titre n’est pas le même que celui de ta vignette, pour faire double entrée ?

Mika : C’est ça. Attention sur sur Facebook, il ne faut pas mettre plus de 20% de texte. Sinon on paye la taxe marketing Facebook.
Sur Youtube, il y a un gros titres mais l’accroche en dessous n’est pas la même, histoire de varier les plaisirs.
La vignette est juste déclinée avec un titre plus petit qui est avec ce que tu nous donnes comme astuce toute simple : celle qui permet de voir l’encombrement, de loin. Ce qui fait que :

  • le nom de la page
  • plus le tout petit bout qui ressort du texte
  • plus l’avatar
  • plus l’accroche et la description

Tout ceci est un message légèrement différent où finalement, on n’a plus besoin de dire, ils sont déjà convaincus !
Si ça clique je sais que ça va s’inscrire !

Après les conversions ventes elles ont explosé aussi donc c’est qu’il y’a un lien forcément. Parce que dès le départ on est très convaincu.
Et après c’est de la dissonance cognitive qui fait qu’on va se justifier d’avoir cliqué donc on va aller plus loin et on va aller aussi vers le produit. Puis lorsqu’on a le produit, on se justifie nous même de pourquoi on a investi là-dedans.
Et ça mord !!!

Laurent : C’est très très chouette. Tu m’as détaillé tout le parcours à partir d’une vignette jusqu’à la vente, et il y a une cohérence derrière tout ça.
À partir du moment où les gens cliquent, à la fin, ils doivent s’attendent exactement au même produit, preuve que l’on ne ment pas derrière.
— Mika, quel conseil donnerais-tu pour appréhender sereinement le graphisme et ce type de formation ?

Mika : Il n’y a vraiment aucune inquiétude à avoir. D’abord parce qu’on l’a déjà dit, c’est amusant c’est vraiment drôle à faire.

Pour ne pas avoir peur du graphisme, je leur dirais :
« Soyez authentique. Soyez vraiment vous-même à travers la vignette. » Osez !

Il y a plein de gens qui ont peur de se montrer. Des gens qui ont peur de faire de la vidéo. On n’a pas forcément besoin de montrer sa tête en vidéo et on peut être authentique.
Avec juste une vignette et sa voix, c’est tellement amusant d’avoir un visuel, un graphisme authentique qui qui nous colle, bien à nous :
Ça fait décoller soi-même et l’entreprise qu’on veut développer.

Laurent : C’est excellent. C’est exactement ça, je suis à 100 % d’accord. Le maître mot est « authenticité » parce que je propose effectivement des choses mais ça ne peut pas correspondre à tout le monde. Dès que tu as compris le principe et la philosophie de ce qui est dans la formation, après tu déclines en fonction de tes valeurs et de tes couleurs.
Merci beaucoup Mika. Bonne continuation.

Site internet de Mika Evrard : https://www.lanthropophone.com/

Page Facebook de Mika Evrard : Pensez percussion corporelle.

Chaîne Youtube de Mika Evrard

Page de la formation dont parle Mika : Création de miniature de vidéo


Laurent Brugiere
Laurent Brugiere

Je suis Laurent Brugière, Accompagnateur de Vocation J'aide les entrepreneurs à mieux vendre leur produit ou leur marque sur internet. En augmentant leur chiffre d'affaires, ils peuvent ainsi allier sereinement leur vie d'entrepreneur et leur vie de famille. Je suis convaincu que tout produit peut se vendre avec le bon angle, les bons outils et les bons conseils. Grâce à mes 20 années d'expérience dans le graphisme et la communication, j'ai acquis la faculté d'identifier et de sublimer leurs forces, de booster leur image de marque et de doper leur identité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.